Le travail de chargée de location en temps de crise Covid-19

Les métiers commerciaux en temps de crise sanitaire, révélé par Christelle Antheaume, chargée de location chez Caso Patrimoine.

 

« La crise sanitaire a été un véritable chamboulement pour nous tous. La location (comme nombre d’autres activités) a été stoppée net. Nous avons dû revoir notre façon de penser, de travailler et nous adapter au télétravail car malgré tout, notre priorité aura été d'assurer le suivi de nos clients.

 

Aussi, lors du premier confinement, l’objectif premier aura été de les rassurer, de maintenir un lien. En effet, pour un certain nombre d’entre eux, la prise à bail d’un logement représentait d’importants changements de vie. Grâce à un optimisme quotidien, nous avons su relever les défis.

 

Le second objectif était de montrer que nous étions présents. A défaut de l’être sur le terrain, nous avons continué à publier des annonces, répondre aux interrogations de nos clients. Et cela a fonctionné car la reprise a été très intense puisque beaucoup de rendez-vous avaient été planifiés pour anticiper la fin du confinement. 

 

Pour le second confinement, nous ne pouvions toujours pas assurer les visites, mais les choses étaient différentes. Nous avons misé sur les visites virtuelles avons signé quelques baux grâce à cette nouvelle méthode de travail. 

 

 

En parallèle de l’ensemble de ces nouvelles procédures, nous développons également la signature électronique des baux afin de limiter un maximum la manipulation des documents et ainsi réduire notre impact sur l'environnement. »